Encore un manteau. Je vous avais prévenus. Cette fois, il est pour moi.

Si à la base j’avais pensé me patroner un truc, j’ai regardé à droite, à gauche si je ne voyais rien de sympa quand même. Bingo ! Wahou ces plis  Je suis sous le charme. Il m’en faut peu.

Le patron, c’est le Quart Coat de Pauline Alice. Je n’ai jamais cousu les patrons de cette créatrice. J’appréhendais un peu quand même que ça taille super petit, ou super grand et ne pas pouvoir coudre à ma taille. J’appréhendais aussi le côté c’est trop mal expliqué et tu vas galérer ma pauvre.

Verdict : je suis conquise. Ça taille bien comme il faut selon les mensurations indiquées (pas comme dans certains livres où l’Homme pouvait rentrer dans un 36 pour femme, lui qui fait un bon 42 pour homme, vous voyez le truc ?). J’ai pris la taille qui correspond à mes mesures, et ce n’est pas trop ample, ni trop près du corps. Les textes sont clairs, malgré un petit moment de solitude sur le montage de la manche.

Côté tissus, un velours de laine de la mort qui tue de chez Stragier qui avait eu la bonne idée d’en faire son tissu de la semaine et donc de le proposer à un petit prix découverte (parce qu’on ne va pas se mentir, au prix normal, c’était hors budget même pour un manteau d’hiver pour moi qui doit durer). Le tissu est épais mais se tient bien, et marque parfaitement les plis. Je l'ai associé à une doublure de chez Mamzelle Fourmi.

 

20171217_145913

 

20171217_144802

 

20171217_145431

 

Les cernes sur les photos sont en cadeau !

Pauline Alice, elle a pensé à tout le monde quand elle a imaginé son manteau. Je savais que j’allais devoir le modifier à cause de ma taille non réglementaire qui est en dessous de la moyenne. Oui mais un manteau cintré, on ne peut pas le raccourcir au hasard (sauf si on aime l’effet hanches cintrées et aisance à la taille, là on coupe juste le bas !). C’est là que, comme je vous le disais, elle a pensé à toutes les tailles, Pauline Alice. Sur son patron, vous avez une ligne qui vous permet de savoir où ajouter ou retirer de la longueur. Pour savoir combien, il faut faire une toile (ou avoir l’habitude de raccourcir) et tester. C’est quand même bien pensé !

 

20171217_144815

 

20171217_144855

 

Ce manteau, je l’aime d’amour. Et je voudrais qu’il dure toujours.

 

Le patron : Quart Coat de Pauline Alice.

Les tissus : Velours de laine de chez Stragier et doublure de chez Mamzelle Fourmi.

Boutons : La Mercerie Versailles.