L’ordre des priorités a été un peu modifié avec les températures de fou qui sont annoncées. Je ne me plains pas, je préfère le soleil à la pluie. Mais avec seulement deux tenues d’été (dont un pantacourt en jeans), j’étais un peu juste moi aussi pour enchaîner les journées chaudes.

Et puis soyons honnête, la petite robe cintrée par 30°C, ça me fait moyennement envie.

 

20170609_144742

 

La question de ce que j’allais me coudre ne s’est pas vraiment posée. Ça sera un pantalon léger cousu dans ce chambray que je me suis gardé au chaud depuis des mois, associé à un peu de Liberty avec mon gros morceau de biais qu’il me reste. Avec ces teintes pastelles, j’ai un peu craint l’effet pyjama. Alors j’ai modifié le patron pour éviter de dormir avec cette couture-là.

 

20170609_144718

 

Le patron, parlons-en justement ! C’est le knicker 125 d’un vieux Burda de septembre 2006. Oui il est ancien, je n’avais utilisé ma machine à coudre que pour faire des ourlets à mes pantalons trop longs en ce temps -là. Je n’avais même pas le magazine pour tout vous dire.

Je suis tombée par hasard dessus en cherchant un patron de pantalon sur le web. J’ai vraiment aimé les créations que j’avais vues et je me suis lancée à sa recherche.

 

20170609_144659

 

Imaginez quelle misère ça a été de retrouver un magazine sorti onze ans plus tôt. Évidemment, il n’était plus vendu neuf. Alors j’ai fouiné dans les annonces d’occasion. J’ai dû éplucher beaucoup d’annonces de magazine Burda avant de tomber sur quelqu’un qui le vendait…

à l’autre bout de la France ! Improbable mais pourtant vrai, j’étais en possession du patron de pantalon.

Ensuite, au boulot !

 

20170609_144634

 

Je n’ai pas beaucoup modifié le patron. J’ai d’abord joué sur quelques touches de Liberty ici ou là pour donner un petit plus à ma couture : du passepoil maison sur les poches, le revers des passants en biais Liberty, des boutons recouverts.

J’ai conservé sa large ceinture que je trouve très originale. Je crois que mon engouement pour ce patron vient de là.

 

20170609_151822

 

Le patron d’origine, bien qu’il soit très sympa, termine sa longueur juste sous le genou. Moi, je partais sur un vrai pantalon donc je l’ai allongé.

Pour éviter le fameux effet pyjama, j’ai choisi d’ajouter un ruban cousu avec le biais dans le bas de la jambe pour resserrer la cheville. Si à la base j’avais pensé poser un œillet, la manœuvre ne s’est pas exactement passée comme prévu. Solution de secours, j’ai cousu mon ourlet vers l’extérieur pour pouvoir faire ressortir malgré tout mon ruban.

Ça passe bien quand même et par la même occasion, j’évite de faire traîner mon ruban à terre et de marcher dessus.

 

20170609_151844

 

Voilà un pantalon super agréable à porter pour cet été. Le chambray est vraiment bien pour ce genre de couture estivale. Je pense qu’un autre devrait voir le jour prochainement, mais avant, je vais devoir coudre pour les Robins.

 

Le patron : knicker 125 du magazine Burda de septembre 2006.

Le tissu : chambray Mondial Tissus.

Biais et boutons couverts en Liberty.