Minus et Kiwi

Minus et Kiwi ?

Bonjour et bienvenue sur le blog de couture Minus et Kiwi.

Dans ce billet, je vais me présenter et vous expliquer un peu pourquoi le nom de mon blog est ce qu'il est.

Commençons les présentations. Je suis Perrine. J'ai commencé à coudre en début d'année 2015 des sacs, puis des vêtements. Je suis autodidacte dans le domaine, personne ne m'a appris en face à face. J'ai expérimenté avec les explications trouvées dans les livres, avec parfois de beaux ratés mais de chouettes réussites aussi. En septembre 2016, j’ai commencé à prendre des cours de patronnage chez Sweet Cousette. Depuis je confectionne mes propres patrons en plus de coudre ceux d’autres créatrices.

J'ai deux enfants : Robin Premier et Robin Deuxième du nom aussi appelés l'aîné et le petit, ou Lu et Loulou, les Robins. L'homme à la maison c'est l'Homme. Vous verrez que je ne donne pas les vrais noms des personnes pour qui je couds et que je ne photographie jamais leurs visages de face non plus. Je souhaite simplement préserver leur identité et leur image sur le net. Ils sont encore petits (même s'ils grandissent, ils seront toujours trop petits pour que j'affiche leurs têtes).

Alors si mes fils sont des Robins, qui sont donc Minus et Kiwi ?

Ce sont mes premiers fans ! Minus c'est le blanc, il a 15 ans (2002) et Kiwi, le noir, a 2 ans (2015). Dès que je sors mes patrons, mon papier pour reproduire les modèles, le tissu pour coudre ; ils s'installent dessus. Ils ne seraient pas de vrais chats s'ils ne le faisaient pas.

 

1454594418877

 

Quand il a fallu trouver un nom, j'ai pensé à mes deux poilus qui viennent me soutenir dans mes projets couture, à leur façon certes, mais ils sont là. Voilà pourquoi ils sont aussi dans le nom de mon blog.

Vous pouvez aussi retrouver mon univers couture et mes projets en cours sur Facebook et Instagram (liens en bas du menu à droite).

Maintenant il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne lecture. N'hésitez pas à me laisser vos impressions, vos suggestions, votre avis dans les commentaires.

Posté par Minus et Kiwi à 17:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]


26 mai 2017

Mon précieux Liberty cousu dans une blouse d'été

Je suis installée à la terrasse, les doigts de pied en éventail, avec un verre à siroter. Le soleil brille, le ciel est bleu, pas un nuage à l’horizon. Il y a cette petite brise qui vous fait sentir bien dehors.

C’est agréable. C’est une belle journée pour vous raconter ma dernière couture. Une petite blouse patronnée par mes soins et taillée dans mon précieux Liberty.

C’était une de ces soirées tranquilles. Calée dans le canapé devant une série avec l’Homme et un saladier de pop-corn. Les Robins étaient au lit. Je vous dis ça parce que c’est sur l’écran que j’ai vu l’idée d’une couture.

Un des personnages portait un chemisier qui avait l’air tellement fluide, j’ai voulu le même. J’ai couru chercher un bloc note et j’ai noté tout ce que j’avais vu.

Et quand j’ai patronné, j’ai ajouté des choses. J’en ai retiré d’autres. Au final, ce n’est plus du tout ce que j’ai noté ! Mais peu importe, je l’aime d’amour ma dernière couture.

 

20170526_174943

 

En plus, je l’ai taillée dans ce Liberty acheté je ne sais plus quand chez Mamzelle Fourmi. Il faut dire qu’elle a des petits bijoux aussi Mamzelle Fourmi dans sa boutique. Et voilà ! 2 m de Liberty dans mon panier ! Ce jour-là, je crois que j’avais perdu le contrôle.

Mais voyez cette merveille. Tellement beau que j’ai eu peur de couper dedans. Il fallait que je me lance. Je ne l’avais pas acheté pour qu’il reste dans mon placard à faire de la figuration non plus.

"Le temps viendra", c’est son nom. J’aimais ses nuances de bleu et ses touches de rouille et beige. Avec ce tissu, interdiction de se rater.

 20170526_174908

 

C’est mon premier patron femme avec des pinces. Il fallait bien que ça arrive un jour. L’expérience des pinces et les faire passer de l’épaule au côté. Je pensais que ça serait vraiment compliqué. Bon ça n’est pas hyper simple non plus. J’ai tâtonné, j’y suis allée tout doucement pour être sûre. Je crois que j’y suis arrivé.

Elle a juste ce qu’il faut d’aisance pour se sentir à l’aise dedans, je l’ai juste resserrée légèrement à la taille. A ma base, j’ai ajouté des pattes aux épaules et une poche devant pour l’habiller un peu. Pas de col. Je ne suis pas très col il faut dire.

 

20170526_174835

 

Dans le dos, j’ai voulu faire une pièce en haute et une autre basse afin de marquer un pli central. Et pour changer, j’ai cousu un pli creux.

Je crois que je n’en avais jamais cousu avant. Incroyable n’est-ce pas ? Et pourtant, il n’y a rien de sorcier là-dedans !

 20170526_175028

 

J’ai choisi de coudre des ourlets rapportés à l’aide d’un biais tout fait. Même si mes bords ne sont pas courbes, j’ai pensé que ce serait un petit plus sur ma couture.

Dans la même idée, j’ai préféré une parmenture pour encadrer le col. La finition était plus jolie ainsi.

 20170525_072618

 

J’étais partie sur un chemisier aperçu très vite dans une série et au final, j’ai cousu une blouse qui n’a vraiment plus rien à voir avec l’idée de départ. Mais ce n’est pas grave, l’autre idée sera l’occasion d’une nouvelle couture pour moi.

 Je me couds peu de chemisiers / blouses en chaîne et trame, c’est quasi exclusivement du jersey dans mon armoire. Mais cette tenue, je l’adore. Si j’ai parfois regretté certaines coutures après coup, ça ne sera pas le cas de celle-là.

 

Le patron : patron maison juste pour moi. Un jour, si je maîtrise le logiciel de patronage et la gradation, il sera peut-être commercialisé ;-)

Le tissu : Liberty "Le temps viendra" bleu de chez Mamzelle Fourmi.

21 mai 2017

Un bermuda pour l'aîné et un t-shirt qui va bien

Il m’en aura fallu du temps pour vous blogger ces coutures !

Il faut dire que la météo n’a clairement pas aidé à faire de jolies photos pour vous les présenter. Il faisait gris, c’était sombre. La lumière artificielle ne rend pas service. Mais puisque le soleil est décidé à se montrer, nous en avons profité pour immortaliser mes coutures de la semaine.

Au programme du jour : un bermuda 100% Minus et Kiwi et un t-shirt basique avec un flex maison. Prenez vos cacahuètes ou pop corn, c’est parti pour une longue lecture.

 

20170521_120518

 

Commençons avec le bermuda.

Je pourrais l’appeler "La couture qui s’est fait attendre mais j’ai pris mon temps". Un peu comme la météo qui a été en dents de scie ces derniers temps avec un jour beau suivi de trois jours de pluie. Les températures aussi ont fait le yoyo.

Alors de savoir qu’il n’y avait que deux shorts dans le placard de Robin Premier dont un en taille 8 ans (il porte maintenant du 10 ans), je me suis dit : "Rien ne presse Perrine, tu as le temps !". Mais nous sommes déjà le 21 mai, je devais m’y mettre quand même.

 

20170521_115527

 

Les patrons de shorts et bermudas pour garçons, je crois que j’en ai pas mal avec mes Ottobre été et le livre de couture de Nadège Saladini "Créations à coudre pour l’été".

Et pourtant, les patrons Ottobre vont quasiment tous jusqu’au 128 soit taille 8 ans et je garde le livre de l’été pour le défi lancé sur la page HER Little World. J’étais obligée de le créer de toutes pièces du coup !

Et comme j’adore imaginer et créer et coudre les vêtements pour nous, je me régale…

 

20170521_120605

 

Côté tissu, j’ai choisi de faire un peu de changement. Pour cette fois, ni gabardine, ni sergé mais un lange blanc. Oui, oui, blanc. Ici on aime vivre dangereusement il faut dire.

C’est la première fois que j’en couds en plus. C’est assez opaque pour en faire un bermuda, on ne voit pas au travers, mais suffisamment léger pour une couture d’été.

 

20170521_120443

 

Pour l’avant, j’ai cousu des poches différentes. Plaquées mais calées entre deux coutures. J’ai cousu un large revers avec un bord américain et ajouté deux boutons pour faire joli.

Sur le côté, j’ai thermocollé un écusson rock n’ roll blanc, gris, bleu marine et rouge.

Ah aussi, j’oubliais : la taille est élastiquée. C’est plus pratique l’été quand on est pressé de retourner jouer au jardin. C’est donc une fausse finition braguette avec le rentré qu’on trouve habituellement pour accéder à la fermeture éclair sauf qu’elle n’y est pas. À la place de coudre une fermeture éclair, j’ai cousu le tissu pour éviter les courants d’air.

 

20170515_091711

 

Dans le dos, poches plaquées avec le même large revers et pli américain. Autour du revers, une couture décorative double en fil gris pour être bien remarqué. Le même bouton que devant pour faire joli aussi.

Et un gros flex de basse couleur gris aussi auquel j'ai ajouté mon nom. Un dessin signé Flaticon dénichée sur Freepik (et ça se passe par ici)

 

20170521_124040

 

Pour le t-shirt, c’est un peu la même idée  que pour le bermuda. Je me suis dit que ça pouvait attendre, il en a encore deux + deux chemisettes. Non vraiment, pas d’urgence. Mais puisque j’en avais cousu plusieurs à son frère, il fallait bien en faire un pour lui aussi.

 

20170509_175424

 

Le jersey bleu marine, c’est celui que j’avais déjà cousu en version Hippopotamus pour le petit frère. Pour vous rafraîchir la mémoire, c’était celui-là.

Bien le grand, malgré du choix dans mon jersey à coudre, a choisi le même tissu. Une forme classique pas bien compliquée à créer et un flex choisi par loulou.

 

20170509_175407

 

Si vous avez jeté un œil au billet Hippopotamus, vous avez peut-être relu mes déboires avec la pose du flex.

Le problème s’est réitéré pour une seule couleur à poser sur ce t-shirt. Je peux donc exclure que le souci venait du tissu. Je pense que le fer était trop chaud car c’était la dernière feuille à poser. Ou alors je suis tombée sur une mauvaise série mais j’en doute.

 

20170509_174614

 

C’est un autre dessin trouvé sur Freepik, signé cette fois Vector4free et vous le trouverez par ici. 

J’ai utilisé trois couleurs différentes pour ce flex : du gris béton, du gris souris et du tropique. L’effet dégradé de couleurs est dû au soleil, en réalité le coloris reste le même.

 

Voilà donc une couture estivale pour le grand qui pourra profiter du soleil s’il veut bien rester plus de deux jours d'affilé !

 

Les patrons : patrons maison.

Si le patron du t-shirt est un basique que l’on peut trouver n’importe où et si les dessins sont en accès libre, le patron du bermuda est une création Minus et Kiwi. Toute utilisation à des fins commerciales sans mon accord explicite est interdite.

Les tissus : lange de chez Mondial Tissus et jersey de chez Tissus Paulo.

Flex : Happy flex.

Dessins : trouvés sur Freepik. Crées par Flaticon pour la basse, par Vector4free pour la montagne.

12 mai 2017

Une petite couture pour moi.

L’envie de coudre pour l’été se fait de plus en plus pressante et le soleil persiste à se faire désirer. En plein dans les Saints de Glace, tant pis, je porterais un pull ou un gilet par-dessus mes coutures.

Et avec un déménagement prévu cet été, il faut vraiment que je fasse du déstockage dans mes tissus.

 

Dans ma montagne de jerseys, j’ai choisi ce modal Lillestoff.

Regardez-moi cette merveille ! C’est une nouvelle pépite dénichée chez Lulu la Luciole. Je vous en parlais il y a de ça quelques mois à l’occasion de ma première commande chez Lulu. On y fait de sacrés trouvailles. Depuis, le choix s’est vraiment étoffé et continue de se développer un peu plus chaque semaine. Il fallait juste lui laisser un peu de temps pour son commerce encore tout jeune.

Ce que j’aime chez Lulu, en plus de ses superbes tissus, c’est de pouvoir commander par tranche de 10cm. Une amie me disait que c’est bon pour celles qui font du scrap ‘. Mais non ! Je trouve ça bien pratique de ne commander que 1m20 si c’est la quantité dont j’ai besoin. Parce qu’avec 1m50, j’ai 30cm de rab dont je ne saurais pas forcement quoi faire. Ce n’est pas grave, mais je trouve ça un peu dommage. Je suis une anti-gaspillage.

 

P1060475

 

Ce tissu est tellement beau et doux au toucher, je ne pouvais pas me louper sur celui-là.

J’ai beaucoup hésité sur le patron idéal. Une robe me semblait être une bonne idée. Mais moi et les robes, ce n’est pas vraiment le grand amour. Un t-shirt simple du genre Plantain ou Trop Top était un peu trop classique à mon goût. Je voulais un patron qui mettrait le tissu en valeur.

Alors j’ai cherché des idées sur le net. Sur un blog en allemand auquel je n’ai absolument rien compris, j’ai trouvé LE modèle parfait pour ce tissu. J'ai déjà une base de corsage à ma taille, je vais pouvoir adapter 

 

P1060477

 

Mettre une fente sur le devant, ce n’est pas bien compliqué à coudre et ça change tout de suite le résultat final.

Plutôt que de lui coudre une parementure, j’ai préféré la mettre en valeur avec un biais gris anthracite qui s’accorde parfaitement avec le modal. Je l’ai taillé dans la micro chute d’un autre modal que j’avais cousu auparavant.

Mon encolure est coupée dans un modal Lillestoff et cousue à la manière d’un biais pour des finitions plus propres au niveau de fente. J’y ai cousu un bouton décoratif. J’en profite pour remercier encore une fois les personnes qui m’ont aidée à choisir celui qui s’accorderait le mieux à ma couture. Vous avez vu juste, il est parfait.

 

20170510_110526

 

J’ai suivi le modèle du blog allemand en cousant des manches mi longues. J’ai très peu (voir pas du tout) de manches de cette longueur. Ça change un peu.

J’ai n’ai pas fait d’ourlet classique au bord des manches mais une finition avec un biais comme sur l’encolure. J’ai cousu une petite patte coupée dans le modal anthracite et posé un bouton. Il est aussi là pour faire joli et la patte ne se détache pas, elle est fixée par une couture.

 

20170510_105300

 

J’aime beaucoup ce t-shirt. Il change des classiques que je couds d’habitude avec sa fente et ses demi-manches. Le tissu est une pure merveille, très agréable à porter.

 

Le patron : patron maison d’après une idée trouvée sur le net (Je n’ai pas pensé à enregistrer la source. Je vais tenter de la retrouver).

Le tissu : Modal Lillestoff Picaflor Kombi de chez Lulu la Luciole. Modal anthracite trouvé dans mes chutes de tissus.

Boutons : stock perso.

Posté par Minus et Kiwi à 17:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mai 2017

back to basics : T-shirt à manches raglan

On avait profité du soleil il y a trois semaines pour faire un bilan dans les armoires. Trier le linge trop petit /usé /délavé /tâché / troué /je ne le trouve plus très beau celui-là maman /etc.

Bilan : beaucoup de coutures à prévoir.

Je venais juste de coudre un t-shirt pour Petit Robin et j’en ai fait un deuxième dans la foulée. Son frère commence à être jaloux. Comme pour ma précédente couture, j’avais en tête le projet exact que je voulais coudre. Et j’avais tout le nécessaire sous la main.

 

20170425_160258

 

J’avais dans mon super stock de jersey à coudre sans projet précis un bleu marine, choisi par Grand Robin à la mercerie. (Rassurez-vous, il m’en reste assez pour lui en coudre aussi)

J’ai tout de suite pensé qu’un flex rose bonbon s’accorderait très bien avec.  Je n’ai rien dit car je sentais bien qu’un dessin rose risquerait de bloquer le garçon. Non pas qu’à la maison, le rose soit une couleur dite "de fille", non, c’est plutôt à l’école en fait que c’est le cas. Les copains le disent haut et fort.

Et si ils se moquent de lui ? Et si il refuse de le mettre à cause de ça ?

J’ai longuement hésité à le faire. Et puis zut ! Je me lance !

 

20170425_160230

 

Dans mon idée, je voulais des manches façon raglan pour pouvoir y caler des pattes dans une couleur un peu différente dans la couture. Ça apporterais un petit truc en plus à un patron basique.

Il n’y a pas que mon stock de jersey que je devrais faire descendre avant de racheter du tissu, il y a aussi mes chaîne et trame qui remplissent leur bac.

J’ai pioché dedans un petit morceau de chambray bleu. Il se démarque bien du bleu foncé et accepte la pose d’un œillet sans problème sur une première patte. Sur l’autre patte, j’ai cousu un tout petit bouton couleur rose bonbon.

Associé à des piqûres d’ourlet de couleur bleu clair, je créé un rappel aux petites touches de chambray.

 

20170425_160554

 

Quoi de mieux pour faire accepter un dessin rose sur son t-shirt que de faire son animal préféré ?

Un hippopotame. Oui vous avez bien vu. Mon fils aime, depuis tout petit, les hippopotames.

Je n’ai pas eu de mal à trouver un dessin d’hippo sur Pixabay. L’image est gratuite et libre d’utilisation. Juste ce qu’il me fallait. J’y ai inséré un petit texte rigolo "Life is better with an hippopotamus". Traduisez "La vie est plus belle avec un hippopotame".

Le dessin vous plaît ? il est disponible en cliquant ici.

J’ai rencontré un sérieux problème avec ce flex. A peine posé depuis une heure, le voilà qui se décolle déjà. Euh, Houston, nous avons un problème. J’ai re-repassé dessus mais sans plus de succès. Il se décollait presque aussi vite.

Est-ce la qualité du tissu, la feuille de flex ou mon fer qui était trop chaud (ou pas assez), je ne sais pas d’où vient mon problème. Mais il est très sérieux car après un passage en machine ce matin, le flex est à moitié parti. Je vais devoir le surpiquer sinon il va le perdre.

 

20170425_155751

 

Sa première réaction quand il a vu le t-shirt a été de me faire remarquer que les hippos sont gris. Outch ! Est-ce que j’aurais été mal inspirée avec mon flex rose bonbon ?

Après essayage, le t-shirt et son hippo rose sont validés, aussi pour l’école mais avec un gilet au cas où quand même. On ne sait jamais si les copains rigolaient. Il veut une solution de repli.

Maintenant, je dois coudre pour le grand, un peu pour l’Homme et un petit quelque chose pour moi. Et puis il y aura le défi Her Little World en juin. Je ne suis pas prête de m’ennuyer.

 

Le patron : t-shirt raglan maison.

Le tissu : jersey bleu marine de chez Tissus Paulo. Petite pièce de chambray bleu de chez Mondial Tissus.

Le flex : feuille rose fuchsia 008 de chez Happy Flex. Dessin d’hippopotame déniche sur Pixabay (cliquez ici).

Accessoires : œillet et bouton issus de mon stock perso.


05 mai 2017

Back to basics : Trop Top de Ivanne Soufflet

Mon fils, il lui faut peu de choses pour traîner dehors. 15°C, il n’a même pas froid. Et le pire, c’est qu’il ne tombera même pas malade. Puisque le soleil est revenu, j’en ai profité pour faire quelques photos porté.

20170505_172625

Je vous le disais dans mon précédent billet, j’ai un stock de jersey à faire descendre. J’en ai utilisé un coupon pour mon Plantain sur lequel j’ai posé un flex Légo évolution avec Batman en plus. Quand le garçon a vu ce flex, il m’a demandé le même. Logique, il aime bien Batman aussi il faut dire.

Pour lui, le dessin est couleur Légo. Ce jaune bouton d’or de leur peau, je l’avais justement en feuille de flex.

Pour associer au jaune, on a chiné dans le bac à jersey. J’ai fait un premier tri pour éliminer les coupons qui n’avaient plus assez de matière pour un t-shirt. Et dans ceux qui étaient suffisamment grand, Petit Robin a choisi ce turquoise qui vient de la mercerie du coin, Tissus Paulo.

 

20170505_172645

Ensuite, le choix du patron. Pour moi, aucune hésitation ! J’avais déjà en tête un Trop Top de Ivanne Soufflet avec quelques modifications.

J’ai dessiné mon idée. Puis j’ai regardé dans mes autres patrons ce qu’il était possible de coudre à sa taille. J’ai laissé le dernier mot au futur propriétaire du t-shirt. Parce que c’est lui qui va le porter, il faut aussi que ma couture lui plaise.

Danse de la joie ! Il veut le Trop Top !

 

20170505_172607

Vous allez me dire, pourquoi l’avoir dessiné au lieu de lui montrer l’original ? Bien parce que le Trop Top de Ivanne Soufflet est un patron pour petites filles. C’est bien rare de voir des versions pour garçons. Et je voulais y apporter aussi ma petite touche perso.

La première chose à faire pour transformer le Trop Top en version garçon est de réduire l’ampleur de la base devant et dos et de le rallonger. Il faut aussi remonter l’encolure qui est trop échancrée pour une version garçon.

Pour Loulou qui a 6 ans, je suis partie sur une largeur en taille 4 ans. Pour la longueur, je me suis basée sur ses vêtements. Ça correspond au 10 ans pour lui.

 

20170409_214621

Ma touche en plus pour ce t-shirt, c’était de coudre des demi-manches. Dans sa version sans manches, je trouve qu’il fait féminin avec sa forme kimono. Rien d’anormal puisque c’est un patron pour filles.

Les manches sont fournies avec le patron.

Puisque ma base est en 4 ans, j’ai pris la taille de manches 4 ans aussi. Je les ai réduites de moitié (hors marges pour l’ourlet).

 

20170419_143925

Vous le voyez, mon idée était de pouvoir replier les manches en partie et de les maintenir avec une bride. Ça a particulièrement emballé le garçon.

Pour cela, j’ai cousu ma bride dans la couture d'emmanchure, en une seule fois quand j’ai cousu la manche. Elle mesure 14cm x 2cm (hors marges de couture).

Le bouton est cousu dans le prolongement de la couture d’épaule, aligné avec la bride. J’avais une petite chute de jersey moutarde alors j’en ai profité pour faire ressortir le bouton étoile que Petit Robin avait choisi. J’ai cousu un carré de jersey moutarde puis le bouton vient s’ajouter au dessus.

 

20170419_143938

Loulou voulait le même dessin que moi sur son t-shirt. J’ai donc gardé les mêmes sources. Le modèle de Légo évolution a été trouvé ici et le modèle de Batman a été créé par paymphotography pour Freepik (que vous trouverez là).

La feuille de flex est couleur bouton d’or. Vous la trouverez chez Happy Flex.

 

20170419_145621

Dans le dos, j’ai posé ma signature avec la même couleur bouton d’or que le dessin sur l’avant du t-shirt.

 

20170419_143810

Le Trop Top est vraiment un chouette patron, modulable à souhait grâce à ses trois bases : cousu en mailles, cousu en tissu chaîne et trame, avec un col bénitier. Néanmoins, pour les garçons, je n’utilise que la version mailles après quelques modifications puisqu’à la base il est pensé pour les filles.

J’y ai mis ma touche perso avec une bride et j’ai choisi de soigner les finitions avec un biais cousu dans l’encolure dos.

 

Le patron : Trop Top de Ivanne Soufflet. Modifié à ma façon.

Les tissus : Le t-shirt Trop Top est cousu dans un jersey turquoise déniché chez Tissus Paulo. L’encolure et la bride sont taillées dans la chute du jersey stretch bleu denim de chez Mamzelle Fourmi. La chute de jersey moutarde utilisée pour relever les boutons vient de chez Lulu la Luciole.

Les boutons : boutons étoiles de chez Mondial Tissus.

Flex : couleur bouton d’or de chez Happy Flex.

Dessins : Légo évolution disponible ici et dessin Batman par Paymphotography pour Freepik disponible là.

01 mai 2017

Back to basics : Plantain (patron Deer and Doe)

Je suis super frileuse. Alors même si le soleil se montre un peu plus, je suis incapable de porter des manches courtes pour le moment.

J’ai un bon stock de jersey à faire descendre, d’autant plus que j’en ai racheté il y a peu de temps. Et j’ai eu envie de me refaire un petit Plantain de chez Deer and Doe.

Plantain, c’est un patron simple, un basique de garde-robe qui se décline en manches longues, mi longues ou courtes.

J’ai l’ancienne version de Plantain. Je sais que le patron a été retravaillé par les créatrices de Deer and Doe pour correspondre au mieux à la morphologie féminine (notamment les carrures devant et dos qui sont revues et le bas de Plantain qui est moins évasé).

 

20170430_144105

Avec toujours autant de mal à prendre la pose ...

 

Coté tissu, j’avais ce jersey bleu denim. Je le destinais plutôt aux Robins mais j’ai eu envie d’en profiter pour moi.

C’est vrai que je dis souvent que je couds suffisamment de bleu aux garçons pour ne pas me confectionner de vêtements de cette couleur. Mais comme ça, ça changera des coloris que je porte !

Il a une bonne tenue et m’a permis d’apprivoiser un peu plus la recouvreuse. Je trouve les bons réglages plus facilement et l’utilisation de la machine devient plus agréable. Je savais bien qu’il faudrait du temps pour apprendre a se connaître.

 

20170430_144144

 

Pour accompagner mon Plantain, j’ai choisi un flex doré à paillettes. J’ai trouvé ce modèle d’évolution des petits bonshommes Légo (par ici) auquel j’ai ajouté la silhouette d’un Batman, toujours en modèle Légo pour suivre l’évolution de départ (par là).

Le flex à paillettes est plus épais que le flex de base. Il est donc compliqué à bien coller. Malgré plusieurs passages en insistant bien sur les extrémités, je pense qu’un point de couture s’impose car il ne tient vraiment pas bien et je vais finir par l’accrocher et tout décoller.

 

20170429_091715

 

Le modèle Plantain a ce détail qui me plaît quand il est cousu en manches longues (ou mi longues) : des coudières. Je pense que j’avais déjà dû les coudre avec un tissu lors d’une précédente version.

Cette fois ci, j’ai profité de bien réussir mes coutures à la recouvreuse pour coudre des fausses coudières. J’ai pris l’envers de la couture créée avec la recouvreuse.

 

20170429_091416

 

C’est une couture rapide et relativement simple quand on sait coudre du jersey (qui peut faire peur quand on n’y a pas encore touché, je le sais) avec en option des coudières en fils et un flex qui brille.

Avec un jersey qui a une bonne tenue sous la surjeteuse, ce Plantain va devenir un classique pour tous les jours.

 

Le patron : Plantain de Deer and Doe.

Le tissu : jersey stretch bleu denim de chez Mamzelle Fourmi.

Le flex : Happy Flex.

Dessins : légo évolution (cliquer ici) et Batman ( par paymphotography. Image trouvée sur Freepik. cliquer là)

Posté par Minus et Kiwi à 10:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 avril 2017

Chemise pour l'Homme

Je retrouve mes coutures habituelles et la première après cet aparté Pascal est pour l’Homme. Il fait relativement beau même si on a vraiment froid le matin, et j’ai franchement envie de coutures d’été. Fini les pulls et autres manches longues. Place aux t-shirts et shorts maintenant.

J’avais du jersey en stock mais l’Homme, c’est plutôt une commande de chemisettes qu'il a passée. Il la voulait droite, sans pinces, être bien à l’aise dedans en vue de fortes chaleurs estivales.

C’est facile, des chemises pour hommes, j’en ai deux patrons. Enfin deux et demi. Celle de Ivanne Soufflet du livre "Grains de couture" sur laquelle je vais devoir supprimer les pinces et adapter en manches courtes. Et celle de Christelle Beneytout issue du livre "Casual wear" qui est déclinée en manches courtes ou longues et qui n’a pas de pinces.

Grosse flemmardise ou envie de faire simple, je suis partie sur la deuxième possibilité, à savoir la chemise de Christelle Beneytout. Rien à changer, ses patrons correspondent parfaitement à la morphologie de l’Homme. C’est quand même bien agréable quand on n’a pas besoin de retravailler un patron tant il tombe bien tout de suite.

 

20170409_213923

 

Côté tissus, le choix a été rapide aussi. Puisque monsieur n’aime pas faire les magasins de tissus avec moi, même quand la couture lui est destinée, on est partis chiner sur le net. J’ai tout de suite regardé chez Mamzelle Fourmi pour le choix qu’elle propose en popeline et batiste unie puisqu’il était hors de question pour l’Homme d’avoir un motif. Tant pis pour lui !

Dans la famille Popeline, je demande le crystal grey ! Et du gris ! Et une batiste jaune aussi. Je vais avoir de quoi faire, bien que le jaune pour le moment, j’ai du mal à me projeter dessus.

Cette chemise, j’aurais pu la coudre uniquement en popeline mais je l’aurais trouvée trop banale. Trop achetée en magasin. Mais pour trouver de quoi assortir avec son coloris, là bizarrement, ça a été compliqué. J’ai déniché un coupon chez Paulo au milieu du tas de chutes de tissus et fin de stock vendu au rabais. 50 cm x 90 cm. Ce n’est pas grand-chose mais ça suffisait à couper mes revers de col, mon empiècement dos, et même tailler un biais pour une touche de déco.

 

20170409_213906

 

Cette chemise tirée du livre Casual wear est donc ultra simple, surtout en manches courtes puisqu’on n’a pas besoin de bracelets de manches. Sans pinces, c’est exactement ce que l’Homme voulait côté aisance.

 

20170409_213840

 

Coté finitions, je soigne les détails quand même un peu. Dans la poche, j’ai calé un passepoil plat très fin pour donner une petite touche de couleur avec le coton trouvé chez Paulo et j’ai thermocollé mon flex M&K. J’y ai néanmoins retiré la silhouette de chat qui entoure mon nom.

 

20170409_213644

 

Sur le haut de la chemisette, j’ai joué avec les tissus avec le revers des cols et pied de col qui sont cousus dans le coupon de coton.

J’ai également cousu la pièce haute du dos dans le même tissu sur l’envers et le revers de la patte de boutonnage en bénéficie aussi.

L’autre côté de la patte de boutonnage est lui replié sur l’endroit.

 

20170409_213740

 

Dans le dos, on retrouve la même sobriété avec une pièce haute qui englobe la pince d’omoplate et une pièce basse avec un pli central pour l’aisance.

 

20170409_213719

 

Sur la jonction des deux parties du dos, j’ai glissé le même passepoil plat très fin qui était présent sur la poche devant.

 

20170409_213700

 

Le patron est simple, sans chichis ni super-flux, ce qui permet de laisser libre court à son imagination. Le coudre tel qu’il est proposé ou y ajouter sa touche perso, tout est possible selon son niveau et ses envies.

Il présente le gros avantage de tailler parfaitement bien sur l’Homme. Moi qui voulais une couture sans problèmes, je suis ravie. J’ai juste eu un peu de mal à résorber l’embu dans la couture de la manche, mais rien d’impossible.

L’Homme en veut d’autres sur la même base. Affaire à suivre.

 

Le patron : chemise à manches courtes du livre de Christelle Beneytout Casual wear.

Le tissu : popeline cristal grey de chez Mamzelle Fourmi. Coupon de coton de chez Tissus Paulo.

Boutons de chez Tissus Paulo.  

20 avril 2017

Jupe portefeuille et blouse pour Lénachou

Suite et fin de mes cousettes de Pâques avec la tenue destinée à Lénachou. Pour la doucette, j’ai pensé à une petite jupe accompagnée de sa blouse.

Si cette fois, j’avais un mannequin à la bonne taille, il a refusé de faire un essayage et de prendre la pose devant l’appareil en me disant : "C’est des habits de fille ! " Malheureusement pour nous, mon petit Robin n’a pas voulu coopérer. C’est donc encore une fois une tenue non portée que je m’apprête à vous présenter.

 

20170419_152109

 

La blouse :

Je suis partie sur une blouse toute simple sans manches pour Lénachou. Je voulais une tenue basique et facile à porter pour tous les jours.

Partant de l’idée qu’elle serait sans manches, j’ai pensé qu’un boutonnage partiel dans le dos, qui ne descend pas jusqu’en bas de la blouse pourrait bien aller.

 

20170419_152213

 

Pour le tissu, je suis partie sur une superbe double gaze de chez Lulu la Luciole. Énorme coup de cœur ! A peine repérée sur la page Facebook de Lulu, elle était dans mon panier sur la boutique. Ça a été une évidence que cette petite pépite finirait en blouse pour Lénachou.

C’est comme ça, parfois, on ne réfléchis pas, on le sait et c’est tout.

C’est la première fois que je cousais de la double gaze. J’adore son touché un peu doux. Ça s’effiloche énormément  par contre et ma surjeteuse a été ma meilleure amie pour cette couture.

 

20170419_152233

 

La partie haute de ma blouse est entièrement doublée.

Je voulais faire un parement sur l’encolure plutôt qu’une finition avec un biais. Et finalement, j’ai descendu mon parement jusque sous les bras ce qui permet d’englober les emmanchures dedans.

Le dos est boutonné sur presque la moitié de la blouse. J’ai vraiment hésité sur la hauteur à laquelle arrêter les boutons mais je trouve que cette hauteur semble bonne.

 

20170419_152309

 

Le patron : patron maison.

Le tissu : double gaze En gardern Toku Rose de Nani IRO dénichée chez Lulu la Luciole.

Les boutons : Mondial Tissus.

 

La jupe :

Toute première fois, toute toute première fois, toute toute première fois… C’est Jeanne Mas qui chantait ça mais je pourrais en dire autant.

C’est ma toute première jupe patronnée moi-même. Si à la base j’en ai imaginé plusieurs, avec Pauline de l’atelier Sweet Cousette, on a eu un léger contre temps et j’ai dû me rabattre sur le modèle le plus simple que j’avais dessiné : la jupe portefeuille

Mais pourquoi pas une jupe fermée toute simple me direz-vous ? Pour échapper à la ceinture élastiquée. Puisque c’est pour offrir, j’ai préféré jouer la sécurité d’une ceinture réglable. Mais qui dit ceinture réglable dit ouverture pour faciliter le passage des hanches. Hors je n’avais clairement pas envie de coudre une braguette sur cette jupe.

 

20170419_142645

 

Le tissu est une gabardine anthracite de chez Mondial Tissus qui je trouve s'assortit bien avec la double gaze pleine de peps de la blouse et la met en valeur.

Cette jupe je l’ai voulue avec des poches italiennes. Les rabats sont purement décoratifs et sont cousus sur le bord des vraies poches. Avec des boutons en forme d’étoile comme sur la blouse, elle fait un petit rappel coloré.

 

20170419_142607

 

La jupe est doublée avec une popeline grise à poids de chez Mondial Tissus également. Je l’ai en stock depuis un bon moment. Voilà encore un tissu qui était en attente de projet. Il m’en reste encore un gros morceau à qui il va falloir trouver un projet aussi.

L’ourlet de la doublure et celui de la jupe sont cousus avec un biais. Celui de la doublure est posé à cheval sur le bord tandis que celui de la jupe est un ourlet rapporté avec un superbe Liberty Eloïse corail. C’est une tuerie ce biais.

 

20170419_142418

 

Je vous le disais plus haut, j’ai choisi une ceinture réglable à l’aide d’un élastique à boutonnières qui permet d’ajuster au plus près la taille. Mon élastique ne s’arrête pas aux côtés de la jupe mais occupe une partie du devant pour répartir les fronces sur une plus grande longueur .

Afin de bien maintenir les deux pans de la jupe en place, j’ai ajouté un bouton au niveau de la ceinture. Il est cousu à l’intérieur et ne se voit pas quand la jupe est portée.

 

20170419_142332

 

Le patron : patron maison.

Le tissu : gabardine et popeline de chez Mondial Tissus.

Biais : Liberty Eloïse couleur corail de chez Mamzelle Fourmi. Biais Frou Frou de chez Mondial Tissus.

Boutons : Mondial Tissus.

 

J’en ai fini avec les coutures de Pâques. Il ne me reste qu’à les offrir et voir si j’ai eu des ratés ou pas ! Ça change pas mal d’imaginer des tenues pour fille et je suis restée dans la simplicité avec ce duo blouse jupe pour ma nièce.

07 avril 2017

L'ensemble de Petit Lou

 Je continue ma lancée d’ensembles pour offrir à Pâques avec cette fois la tenue de Petit Lou. Je retrouve un domaine que je connais bien par la même occasion.

Pour Petit Lou, j’ai imaginé une chemisette d’été et un pantalon. Ce sont encore des patrons maison (sans nom encore une fois).

Petit Lou c’est un petit père qui aura bientôt trois ans. Je n’ai encore une fois pas de mannequin sous la main pour porter le vêtement et tester le rendu en vrai.

 

20170324_150938

 

La chemise :

Cette chemise, je l’ai voulu en manches courtes avec des épaulettes. Je n’étais pas arrêtée sur l’ourlet que je ferais quand je l’ai dessinée.

 J’ai voulu des poches différentes d’une simple poche carrée, trop classique. Envie de changer de ce que je couds habituellement !

Je suis restée sur un col classique en deux pièces ; col + pied de col.


20170320_095206

 

Le tissu est une petite pépite dénichée chez Mamzelle Fourmi. Un Soft Cactus.

Enorme coup de cœur quand je l’ai vu. Pourtant ce n’est pas la première fois qu’il me tombe sous les yeux. Mais les fois précédentes, je n’avais pas encore LE projet à coudre dedans et je l’avais laissé dans un coin de ma tête en attente, au risque qu’il me passe sous le nez.

 

20170320_094814

 

Entrons dans le vif du sujet, je vous raconte la chemise dans les détails.

Pour le col, je vous le disais, je suis restée sur un classique col + pied de col. Si j’ai souvent tendance à utiliser un tissu différent pour coudre l’envers du col et de son pied, cette fois il n’en est rien.

Quand vous avez un tissu qui se suffit à lui-même, pas la peine d’en rajouter !

Je vous le disais aussi, j’ai posé des épaulettes sur ma chemise, pour un côté classe et cool à la fois. Là encore, je suis restée sur le Soft Cactus pour les confectionner.

On peut voir l’empiècement de devant qui est cousu dans le biais plutôt que dans le droit fil. J’ai échappé à une furieuse envie de tenter le raccord parfait qui aurait été totalement impossible à faire sachant que cette pièce de devant ne fait qu’une avec la partie haute du dos (je vous la montre plus bas).

 

20170320_095327

 

J’ai eu envie de poches un peu moins classiques que le simple rectangle /carré que je couds habituellement. Celles-ci sont entièrement copiées sur un modèle de chemisette garçon Her Little World (la chemise Modeste issue du livre "Créations à coudre pour l’été").

Là par contre, impossible d’échapper au raccord. Je me suis fait plaisir quand même un peu !

 

20170402_102431

 

Les manches sont basiques dans leur forme puisque je voulais des épaulettes. Je n’aurais pas pu les faire façon raglan avec cette idée derrière la tête.

J’ai cousu un ourlet américain. C’est un ourlet qui fait comme un petit pli sur l’endroit et dont le bord de la manche est replié sur l’envers dans ce pli. Je l’ai fait assez petit puisqu’il ne dépasse pas 5 mm. Il est donc assez discret voire invisible sur la photo.

 

20170320_095405

 

Dans le dos, il y a cette partie haute qui ne fait qu’une seule et même pièce avec le devant. Je vous l’ai dit, elle est cousue dans le biais.

Sur la partie basse, j’ai cousu un pli central. Ça fait joli, et ça apporte une aisance supplémentaire à la chemise. C’est bien pratique quand on ne connait pas les mesures du mannequin à qui la chemise est destinée.

 

20170320_095553

 

La patte de boutonnage n’aura pas échappé à celles qui s’y connaissent. Je l’ai cousue du mauvais côté. Allez comprendre ce qu’il s’est passé ! Je couds pourtant énormément pour garçons et j’ai réussi à me louper !

Championne.

Quoi qu’il en soit, je l’ai cousue elle aussi entièrement en Soft Cactus puisqu’il n’y avait pas besoin d’en faire plus.

L’ourlet du bas est un ourlet rapporté avec un biais blanc. Comme j’ai fait un arrondi sur le bas du dos, je ne pouvais pas faire un ourlet classique, qui était incompatible avec la forme de la chemise.

 

20170320_094834

 

Le patron : patron maison.

le tissu : popeline Soft Cactus nommée Mazing Maths couleur bleu cristal.

Boutons et biais blanc de chez Mondial Tissus.

 

Le pantalon :

Ce pantalon a très vite trouvé sa base : une coupe droite, des poches italiennes et une poche de côté, une pièce ou un pli au genou. Je n’avais plus qu’à travailler plus en détails mes idées.

La vraie hésitation a été pour la ceinture : est-ce que je pars sur une traditionnelle bouton + braguette ou bien je me lance dans une ceinture élastiquée ? Qu’est ce qui serait le plus pratique pour Petit Lou sachant que la tenue est cousue en taille 5 ans et qu’il ne la portera pas tout de suite?

 

20170402_102240

 

Pour le tissu, aucune hésitation par contre. Avec le bleu de la chemise, un gris clair s’accordera bien. Moins risqué qu’un blanc qui ne resterait jamais bien longtemps blanc, et moins triste qu’un noir (j’ai du mal avec le noir sur les petits garçons, je le réserve généralement aux plus grands).

J’avais un gris foncé dans mon stock et j’ai pu tester la compatibilité avec la popeline de la chemise mais sans être totalement convaincue. Gris clair conviendrait mieux.

C’est encore chez Mamzelle Fourmi (je vais prendre une carte de fidélité) que j’ai trouvé ce sergé. Je partais soit sur une gabardine, soit sur un sergé. A défaut de trouver mon bonheur en magasins, je me suis repliée sur le net.

 

20170402_102139

 

Pour la ceinture, je me suis finalement orientée sur la version à braguette. Puisqu’il ne portera pas son pantalon tout de suite, il aura bien le temps d’apprendre à retirer et remettre un bouton. Pour plus de facilité pour Petit Lou quand même, j’ai opté pour un bouton pression qui reste plus simple qu’un bouton et boutonnière.

Elle est réglable de l’intérieur avec un élastique à boutonnières qui permet d’ajuster la taille au mieux.

Les poches italiennes forment un quart de rond. J’ai cousu sous l’une d’elles un petit écusson aux couleurs gris clair et bleu marine.

Les passants pour la ceinture sont fixés en bas de façon un peu différente. Si le haut du passant est cousu comme on le fait normalement, j’ai utilisé des boutons pour fixer la partie basse. Et à défaut de trouver des boutons bien comme il faut, j’ai utilisé des boutons à recouvrir. C’était une grande première pour moi qui n’avais jamais essayé.

C’est tellement simple, je me demande pourquoi j’ai attendu si longtemps ! Je me suis servie de la popeline à cactus qui se trouve sur l’envers de la ceinture et des poches pour faire mes boutons.

 

20170324_151136

 

Dans le dos, j’ai fait comme je fais souvent (si ce n’est comme je fais toujours), j’ai cousu une pièce dans le haut du dos. Cette fois, elle n’est pas en trapèze avec la partie au centre du dos qui est plus large que la partie sur les côtés mais en rectangle.

Les poches du dos sont ornées d’une déco faite à la recouvreuse avec triple aiguille. Grand moment d’appréhension puisque je suis loin de maîtriser parfaitement la bête. J’ai trouvé rapidement le bon réglage et globalement, je m’en tire pas mal en fin de compte.

J’ai cousu deux pattes, en tissu cette fois, sur une des poches. J’en ai garni une avec un œillet argenté.

La difficulté avec ces poches, c’est le tissu. Le sergé est un peu stretch et les poches se sont un peu déformées. Je leur ferais subir un entoilage la prochaine fois.

 

20170324_151105

 

Au niveau des genoux, j’ai fait, comme je l’avais imaginé, une petite démarcation. Un dessus du genou, il y a un pli, que j’ai cousu sur toute la longueur pour bien le maintenir en place.

En dessous du genou, j’ai procédé à une découpe (qui se retrouve au même niveau dans le dos) et j’ai surpiqué mes marges de couture avec la recouvreuse à l’aiguille triple.

 

20170324_151005

 

La poche de côté a le même gabarit et la même décoration que les poches du dos. J’aurais pu la faire plus grande pour le coup car elle me semble un peu petite, ou y mettre un pli central. Enfin la faire différente. Elle est cousue à mi-chemin entre la hanche et le genou.

 

20170402_102201

 

Le patron : patron maison.

Le tissu : sergé gris clair de chez Mamzelle Fourmi et chute de popeline à cactus de chez Mondial Tissus.

Fermeture éclair et boutons à recouvrir (diamètre 12 mm) de chez Mondial Tissus.

 

Globalement, j’aime bien cet ensemble. La chemise est vraiment belle (me voilà jalouse de mon neveu !) et le pantalon s’assorti bien avec.

J’y trouve quelques bricoles à améliorer, mon côté perfectionniste sans doute. Mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend.